Song Seung-Chul, Hanbul Motors

2008 February 1
by Corée Affaires

M. Song Seung-Chul est président de Hanbul Motors, importateur et distributeur officiel des véhicules Peugeot en Corée. Il offre à Corée Affaires l’opportunité de vous faire découvrir la marque Peugeot sur le marché des voitures importées en Corée.

Entre 2004 et 2006, Hanbul Motors a triplé ses ventes de véhicules Peugeot. Quels sont les modèles phares de la « Marque au Lion » en Corée ? Quelles sont les tendances ?
En 2005, Peugeot est devenu le premier constructeur automobile à lancer en Corée les voitures diesel Hdi. La marque a aussi lancé les véhicules compacts hatchback tels que la 207GT et la 307Hdi, ce segment étant néanmoins connu pour être stérile en Corée. Peugeot continue à se développer sur ce marché niche et souhaite imposer sa ligne de voitures diesel. Il poursuit son activité non seulement en lançant de nouveaux véhicules, mais aussi en diversifiant son positionnement avec la sortie du coupé cabriolet, qui répond aux attentes de plus en plus exigeantes des clients.

Ces dernières années, avec le développement des véhicules inférieurs à 40 millions de wons, le marché des voitures importées s’est orienté vers une offre de modèles plus accessibles au grand public. Peugeot a donc lancé en 2007 une partie de sa ligne de voitures 207 (GT, CC, RC) dont l’allure raffinée et dynamique correspond au mode de vie des jeunes coréens. Avec un prix compris entre 35 et 39 millions de wons, la 307SW Hdi est le modèle Peugeot le plus vendu en Corée avec 1000 unités vendues l’an dernier. Ce véhicule est le diesel importé le plus vendu. Il correspond aux clients coréens qui cherchent une voiture puissante et stylée.

Le marché des voitures importées se développe rapidement avec les changements récents des comportements des consommateurs coréens. Pouvez-vous nous décrire cette évolution de la consommation coréenne ?
En 2007, soit 20 ans après l’ouverture du marché coréen aux constructeurs automobiles étrangers, les voitures importées ont dépassé 5% du marché de l’automobile en Corée, avec plus de 50000 unités vendues. Ce marché devrait atteindre rapidement la barre des 10%. Si les ventes de voitures coréennes ralentissent, les constructeurs étrangers font, eux, de bons résultats avec des véhicules peu développés par les constructeurs nationaux de type hatchback, convertible, CUV et diesel. Une nouvelle demande est arrivée sur le marché avec l’augmentation des jeunes actifs coréens (entre 30 et 40 ans), et les véhicules importés de style et de caractère différents font progressivement leur place. Avec la semaine de cinq jours, le mode de vie des jeunes a aussi beaucoup changé. En 2006 et 2007, les véhicules de type CUV (urbaine et routière) ont été très populaires et les ventes de coupés se sont développées progressivement. Je pense que les consommateurs souhaitent maintenant acquérir une voiture qui leur ressemble et qui correspond à leur mode de vie. Dans le même temps, il est intéressant de remarquer qu’ils tendent à faire un choix plus raisonnable en raison du prix élevé du pétrole. Les moteurs diesel sont donc davantage appréciés car ils offrent un meilleur rendement et sont plus avantageux.

Avec l’accord de libre échange entre l’Union européenne et la Corée actuellement en négociation, les constructeurs français auront un meilleur accès au marché coréen. Quels sont les objectifs de Peugeot pour les prochaines années concernant les nouveaux modèles importés et les volumes de ventes ?
Peugeot continue à se développer en Corée avec des ventes qui sont presque doublées chaque année. En 2007, nous avons vendus en Corée plus de 2700 véhicules. Notre objectif pour 2008 est de vendre 4000 unités. Pour l’atteindre, Peugeot va mener une stratégie marketing sur les modèles Hdi Diesel et 207 pour faire en sorte de segmenter sa clientèle. Dans la continuité de son développement, il va lancer la 207SW au premier semestre 2008 en orientant sa politique marketing sur une clientèle jeune. Peugeot va aussi appuyer sa stratégie sur les moteurs diesel en insistant sur la puissance et le rendement en terme de consommation.

Propos recueillis par Clément Charles
Journaliste pour Corée Affaires

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.