Gastronomie et Saveurs Coréennes – Témoignage

2009 February 1
by Corée Affaires

Corée Affaires inaugure en 2009 une nouvelle rubrique « Gastronomie et Saveurs Coréennes ». Séoul change et voit apparaître quantités de restaurants originaux et la gastronomie coréenne évolue considérablement. Les membres de la Chambre ou des personnalités vous dévoilent la manière dont ils organisent leurs repas d’affaires, et le regard qu’ils portent sur des lieux gastronomiques à travers leur sensibilité de gourmet français ou coréen… Wilfried Manet, représentant d’Air Liquide Engineering en Corée du Sud, nous ouvre les portes de la gastronomie et des saveurs coréennes.

Lors de votre premier passage en Corée il y a plus de 25 ans, quelle fut votre impression générale en termes de lieux et cuisines gastronomiques ? Quel contraste voyez-vous par rapport à la gastronomie coréenne d’aujourd’hui ?
La gastronomie coréenne d’il y a 30 ans était réduite à sa cuisine traditionnelle (bulgogi, bulgalbi, samgyetang) et il n’y avait que très peu de restaurants étrangers ; seulement des soi-disant restaurants chinois, mais en aucun cas la variété des restaurants que vous pouvez trouver aujourd’hui à Séoul. Cette gastronomie de la fin des années 70 n’avait également pas évolué vers le poisson cru de type japonais qui est en vogue aujourd’hui chez les Coréens. On pouvait trouver quelques poissons cuits, mais certainement pas de poisson cru (manque d’hygiène à l’époque et de chaines du froid appropriées).

Comment organisez-vous vos repas d’affaires en Corée ?
Un repas d’affaires en Corée dans notre secteur d’activité (ingénierie) se déroule principalement en deux phases : la première consiste à se rendre dans un restaurant traditionnel coréen où nous buvons principalement du soju (et parfois de la bière), puis la deuxième phase se passe dans un karaoké pour chanter avec les clients et où les prix peuvent varier du simple au double selon les consommations.

Quelles particularités voyez-vous par rapport aux autres pays où vous avez résidé ?
La Corée se rapproche beaucoup du Japon dans sa manière de gérer les repas d’affaires et pour les sorties entre collègues de bureau le soir après le travail. Les autres pays asiatiques, Sud-est et Chine en particulier sont assez différents, avec le repas au centre des discussions d’affaires mais très peu de karaoké et de boissons alcoolisées. Cela dépend cependant de la partie de la Chine où l’on se trouve, car on boit plus au Nord qu’au Sud.

Quels lieux affectionnez-vous en France et à Paris ?
J’avoue ne pas manger coréen en France. Je préfère la cuisine traditionnelle française, et ce ne sont pas les restaurants français de bonne qualité qui manquent, mais attention aux prix en euros qui ont tendance à s’envoler rapidement surtout avec du vin de qualité.

Rencontre avec un vrai boulanger à Séoul

Il existe maintenant à Séoul un vrai boulanger français dans le quartier « branché » et agréable d’Apgujeong qui peut vous proposer une grande variété de pains comme si vous étiez en France (farine blanche, de seigle, avec des noix, etc.), et d’excellente pâtisseries (mille-feuilles, palmiers, éclairs aux 4 parfums, chaussons aux pommes, tartes aux fruits et tout type de croissants délicieux). Le patron français, Guillaume Diepvens, s’est associé avec un boulanger professionnel originaire de Normandie qui a vendu sa boulangerie là-bas pour tenter l’aventure coréenne en fin de carrière.
Il est également possible de venir pour déjeuner ou dîner en famille dans cet espace convivial et ample avec un menu végétarien (le patron est végétarien) composé de plats délicieux et très légers (le mille-feuille de légumes est succulent), le tout pouvant être arrosé de vins français ou de l’hémisphère sud. Le patron est assisté d’une personne coréenne s’exprimant parfaitement dans la langue de Molière, ce qui facilite le choix dans le menu (écrit en français et en coréen) et les pains et pâtisseries que vous ne manquerez sûrement pas d’acheter avant de repartir…

Rédigé et propos recueillis par Clément Charles
Journaliste pour Corée Affaires

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.