Quelles tendances sur le marché du fret aérien ?

2009 June 1
by Corée Affaires

Air France – KLM Cargo est le numéro trois des transporteurs de fret aérien en Corée pour la partie Ouest, derrière, en termes de parts de marchés, les transporteurs nationaux Korean Air Cargo et Asiana Airlines Cargo. A cet égard, Air France – KLM Cargo est un acteur majeur sur ce marché, restant à la fois modeste et concentré sur sa clientèle.

Qui sont les principaux clients en Corée du Sud pour le fret aérien ? Samsung et LG sont bien entendus les deux premiers concernés. Poussé par les bonnes performances de ces deux conglomérats, le marché du fret aérien dans la péninsule reste en « bonne santé » comparé aux autres pays de la zone Asie. De nombreuses autres sociétés profitent également de la baisse de la valeur du won comparé à l’euro, la Corée devenant un pays intéressant pour y acheter toutes sortes de produits industriels et de consommation.

Un second pilier permet au marché du fret aérien en Corée de se développer. Une multitude de produits fabriqués dans les régions chinoise le long de la côte Est arrivent en Corée par bateaux. Une fois dans la péninsule, ils sont acheminés sur des vols en partance de Corée vers le reste du monde. Ce transfert mer/air est très bien organisé. Tellement bien organisé qu’il rivalise avec les transports dans les eaux intérieures chinoises, des régions de la côte Est vers les aéroports de Shanghai et Pékin. Les systèmes douaniers sud-coréens fonctionnent parfaitement et sont automatisés au maximum.

Dans les autres parties du processus du fret, la Corée se place parmi les pays les plus innovants. Depuis quelques années maintenant, Air France – KLM Cargo ainsi que les autres transporteurs offrent une solution E-booking, permettant aux clients de réserver ou émettre des demandes de réservation par le biais de plusieurs portails sur Internet. Cependant, dans le cas d’un E-booking, la cargaison doit toujours être accompagnée de tous les documents administratifs nécessaires au transport ; une cargaison nécessite au moins six documents différents. Depuis 2008, une solution a été établie en Corée pour résoudre ce problème : l’E-freight. Ce système permet d’envoyer des cargaisons sans aucun document. Une solution très intéressante, permettant à la fois des économies de papier et un gain de temps important car nous évitons la production, le transfert et l’administration de ces documents. Les douanes sud-coréennes et les autorités aéroportuaires, ainsi qu’Air France – KLM Cargo et les autres transporteurs, ont bien cerné le potentiel de l’E-freight. Tous ensembles, nous travaillons pour développer ce nouveau système en Corée et dans le reste du monde.

Le marché du fret aérien en Corée est à la fois bien organisé et novateur. Certes certains éléments restent moins flexibles et libres en Corée que dans d’autres pays, mais les principales opérations et installations sont en ordre, garantissant fiabilité et qualité du fret aérien.

Par Roger van Beugen
Air France – KLM Cargo

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.