Le téléphone portable, de la technologie au design

2009 November 1
by Corée Affaires

Un jour ouvrable vers 19 heures. Dans le métro bondé. Dans le métro, il y a trop de monde, car c’est l’heure de la débauche. Mais il n’y a personne qui bavarde à haute voix. Chacun a des écouteurs sur les oreilles pour écouter des émissions retransmises sur son téléphone portable ou écouter de la musique avec son MP3. Certains montrent leurs photos prises avec leurs portables à des amis. Des lycéennes se concentrent pour envoyer des SMS et un employé tape quelques choses sur son ordinateur personnel en urgence. C’est le paysage de Séoul en 2009.

Je pense que de nombreuses personnes se souviennent du film réalisé par Steven Spielberg Minority Report. L’histoire se passe en 2052. Lors de sa sortie, l’idée du film est apparue originale et fut bien appréciée. Les scènes considérées comme imaginaires dans les films sont de plus en plus présentes dans notre réalité. Les nouveaux produits, comme les appareils numériques, les portables et les lecteurs MP3, nés du développement de l’industrie des nouvelles technologies de l’information, remplacent l’appareil photo classique, le téléphone fixe et la chaîne hifi. Aujourd’hui, ils font parties intégrantes de notre vie quotidienne.

Le téléphone portable est pour une grande majorité de personnes devenu indispensable. Le portable actuel est tellement léger et petit que l’on peut le mettre dans une poche. Bien loin de la première génération avec des portables aussi grands et lourds que la radiotélégraphie sans fil pour l’usage militaire. Le portable “Transportable” inventé par Flips et utilisé dans les années 80 pesait 4kg. Trop lourd pour que l’on puisse le porter à la main, ce portable était mis sur les épaules. Seize ans après, en janvier 1996, des services de téléphonie portable étaient disponibles dans les zones d’Incheon et Bucheon. En avril de la même année, dans l’ensemble de Séoul. Tout cela grâce à l’adoption rapide du procédé CDMA mis au point par l’entreprise américaine Qualcomm.

A partir du 1er octobre 1997, Korean Telecom Freetel (KTF), Hansol PCS (appartient à KT depuis 2000) et LG Telecom ont commercialisé des services avec les indicatifs 016, 018 et 019. Si le procédé CDMA que la Corée utilise actuellement a été mise au point par Qualcomm, sa commercialisation a été développée par les chercheurs coréens de LG Telecom. Dotée d’une forte capacité technologique, la Corée s’est hissée parmi les pays les plus avancés en technologie de l’information et a réussi à créer en dix ans un vaste marché du portable, avec un taux de rotation de l’offre et de la demande rapide et une forte présence des marques locales qui occupent 80% du marché (source SERI).

Le développement de la technologie s’accompagne à celui du design. Parallèlement à l’évolution technologique du portable, passant du modèle « flip » au modèle « touch », en passant par le « folder » et le « slide », le design s’est développé rapidement. Si autrefois le côté « petit et léger » primait, aujourd’hui, le design des portables n’est plus limité à la technologie. Que ce soit en taille ou en performance, les constructeurs ont fait leur preuve. Le design est maintenant la priorité. Autant pour l’achat de lecteurs MP3 ou d’appareils photos numériques, les consommateurs attachent une certaine importance aux performances des produits (capacité, pixels, etc.), autant lors de l’achat d’un téléphone portable, l’utilité principale de l’appareil est de pouvoir téléphoner, ce que tous les appareils offrent en Corée, et c’est donc le design qui devient l’élément principal dans la décision d’achat.

Jusqu’à encore récemment, les portables avaient un design similaire à du prêt-à-porter, mais les consommateurs ont désormais la possibilité de créer leur propre design de portable.

Aujourd’hui, les appareils les plus populaires sont les « Touch Phone » (écran tactile). Un appareil simple, identique à une barre plate, sans aucun bouton, composé d’un écran. Les utilisateurs peuvent par cet écran personnaliser le design de leur téléphone comme ils le feraient avec leur blog, en insérant des photos ou des vidéos. Le verso du téléphone peut également être modifié, ce qui intéresse une large frange de jeunes consommateurs.

Il y a également les portables avec la technologie LED (diodes électroluminescentes). Avec un design simple et monochromatique, la possibilité de personnaliser l’écran LED à son goût plait beaucoup. Pour les consommateurs contemporains qui recherchent toujours de nouvelles choses, pouvoir adapter le design d’un produit selon ses propres goûts, que ce soit le colorie de la coque ou les effets sonores, est une nouvelle composante.

Nous sommes passés d’un design défini comme la visualisation de l’imagination au 20e siècle, à un design défini comme la réalisation de l’imagination au 21e siècle. Si formes et couleurs étaient la base du design, aujourd’hui, la lumière, la ligne du produit, le son et le touché sont en harmonie grâce au design. C’est ce que l’on qualifie aujourd’hui comme le « IT Design ». Le design ne se limite plus au visuel. Les gens ne le cherchent plus non plus sous cet angle là. Ils veulent voir, sentir et s’exprimer. C’est aussi pour cela que les petits appareils de haute technologie attirent tant les consommateurs contemporains.

Aujourd’hui, le portable s’inscrit aussi dans la mode. A Séoul, en 2009, porter tel ou tel portable à la main est aussi tendance que de porter des vêtements ou de nouvelles chaussures créés par les grands couturiers. Un nouveau rêve porté sur le design est en train de naître…

Par Lee Hwa-Jung

Freelance designer

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.