La Corée, laboratoire des nouvelles technologies

2010 March 1
by Corée Affaires

Leader mondial de l’Internet à haut-débit comme des connexions mobiles, la Corée se montre toujours plus inventive en matière de nouvelles technologies. Le gouvernement sud-coréen, soucieux de conserver son avancée, investit massivement dans la recherche et le développement des technologies de l’information. Il injectera cette année plus de 998 milliards de wons (soit 640 millions d’euros) dans ce secteur. Cet investissement, en hausse de 6,1% par rapport à 2009, fait écho au plan de “croissance verte” lancé l’an dernier en réponse à la crise. Au début de l’année 2010, les grandes marques du pays ont présenté leurs dernières trouvailles au salon des technologies de Las Vegas et au congrès des opérateurs mobile de Barcelone. Pour faire face notamment à l’empire Apple, les constructeurs sud-coréens redoublent d’efforts, de créativité et d’ambition. Tour d’horizon des produits futuristes “made in Korea”.

Des écrans toujours plus performants

Le plus grand des écrans flexibles signé LG
Alors que le marché du livre électronique est en plein boom, LG entend reproduire chez le lecteur les sensations du journal papier. A l’occasion du Consumer Electronic Show de Las Vegas en janvier, le constructeur coréen a présenté un écran flexible révolutionnaire. Première nouveauté : sa grande souplesse, rendue possible grâce à une feuille de métal extra-fine qui remplace les substrats de verre utilisés pour les autres modèles. D’autre part, ses dimensions hors-normes : un format de 19 pouces proche de l’A3, une épaisseur de 0,3 millimètres seulement pour un poids de 130 grammes. LG a par ailleurs annoncé qu’il débuterait au premier semestre 2010 la production massive du “Skiff Reader”, papier électronique flexible de 11,5 pouces dévoilé l’an dernier.

Cap sur les téléviseurs LED
Ecrans ultrafins, luminosité et résolution nettement supérieures à la moyenne : les fabricants sud-coréens sont à la pointe de la technologie en matière de semi-conducteurs et de diodes électroluminescentes. En 2009, Samsung Electronics a lancé une offensive avec trois nouvelles séries de téléviseurs LED. Le groupe s’est fixé comme objectif pour 2010 de quadrupler les ventes dans ce domaine et d’atteindre ainsi les 10 millions d’unités.

Des investissements massifs dans la 3D
Séoul, qui entend devenir la capitale de la 3D, a investi pas moins de 4,6 milliards de wons (soit 3 millions d’euros) dans ce secteur. Début février, l’industrie sud-coréenne de la trois dimensions a par ailleurs créé un consortium voué au développement de cette technologie. Quant aux géants de l’électronique, ils croient également en l’avenir des téléviseurs en relief. Et dans la course au leadership en matière d’écrans 3D, LG compte prendre la tête sur son concurrent Samsung, mais aussi sur les précurseurs Sony et Panasonic. A Las Vegas en janvier, la marque coréenne a clairement affiché cette volonté en dévoilant son CF3D, tout premier vidéoprojecteur 3D full HD. LG a également été le premier à annoncer un lancement en masse de téléviseurs 3D full HD. Ces derniers sont attendus pour le printemps.

Téléphonie : la course à l’innovation

Smartphone : les ambitions coréennes
Longtemps en retard en matière de smartphone, les coréens affichent de grandes ambitions pour l’année 2010. Lors du dernier salon des opérateurs mobiles de Barcelone en février, Samsung a dévoilé le “Wave”, mobile multifonctions censé contrecarrer les célèbres iPhone d’Apple et Androïd de Google. Commercialisé dès le mois d’avril 2010, ce portable inaugurera le “Bada”, nouveau système d’exploitation du géant coréen. Samsung lancera également au printemps son propre magasin d’applications sous le nom de Samsung Apps, concurrent direct de l’App Store. Ce nouveau smartphone innove notamment par son écran tactile, fruit d’une toute nouvelle technologie d’affichage appelée Super Amoled.

SK Telecom en route vers le 4G
SK Telecom a décidé de se lancer dans le développement des téléphones de quatrième génération. Dans cette optique, l’opérateur coréen a signé à l’automne dernier un accord avec Bell Labs, unité de recherche d’Alcatel-Lucent.

Téléphones solaires : la technologie au service de la croissance verte
Les fabricants sud-coréens affichent clairement leur volonté de concilier prouesses techniques et innovations écologiques. Début 2009, Samsung présentait le “Blue Earth”, annoncé comme le tout premier téléphone solaire. La nouveauté: une partie de la recharge peut s’effectuer à travers des cellules photovoltaïques captant la lumière naturelle comme artificielle. D’autres modèles coréens plus performants l’ont vite rejoint sur le marché encore peu éprouvé des mobiles à capteurs solaires intégrés: le très haut de gamme Samsung E1107 – Crest Solar ou encore le LG Pop. Enfin, sur le marché des livres électroniques, LG espère se démarquer des géants Kindle et Sony Reader en intégrant dans la couverture de protection de son e-reader une couche fine de cellules solaires.

Par Eva John
Journaliste

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.