Shopping sur Internet : un canal comme un autre

2010 December 27
by Corée Affaires

e-commerce 2009 Corée du SudLa Corée du Sud, pays de l’Internet. Cette définition que l’on donne souvent au Pays du Matin Calme n’est en rien exagérée. Les statistiques le démontrent chaque année. La Corée du Sud est le pays le plus connecté au monde, avec un taux de pénétration de 99% sur la tranche 10-40 ans en 2009. Ajoutez à cela une pincée de tendances sans cesse en renouvellement, un soupçon de rapidité dans les services, quelques innovations technologiques, versez le tout dans une société de consommation de masse et vous obtenez une consommation sur Internet extrêmement dynamique et en perpétuelle (r)évolution.

“Au Pays du Matin Calme, près des deux tiers de la population consomme sur la toile”

Les « consommateurs en ligne » en statistiques…
Si en France, acheter un produit ou un service sur Internet laisse encore planer quelques craintes (sécuritaires principalement), cela n’est plus le cas en Corée du Sud (et ne l’a quasiment jamais été). Au Pays du Matin Calme, près des deux tiers de la population consomme sur la toile (62.3% de la population a acheté un produit sur les 12 derniers mois). Les femmes plus que les hommes (70.3% contre 55.6% des plus de 12 ans). Par âge, les plus grands consommateurs ont une vingtaine d’année (88.6% d’entre eux), suivi des trentenaires (73.5%) puis des jeunes entre 12 et 19 ans (68%). Et pour plus des deux tiers de ceux qui ne consomment pas, c’est tout simplement parce qu’ils ne voient pas l’intérêt ou le besoin d’utiliser Internet pour acheter un produit, 26.1% préférant une relation en face à face lors d’un achat et 22.9% estimant que le processus d’achat reste compliqué. Cependant, 66.8% des « non-consommateurs en ligne » avouent être prêts à faire un premier pas dans le « online » dans les années à venir.

Qu’achètent-ils ?
En moyenne, les consommateurs en ligne achètent presque deux produits par mois (1.9), 40.2% d’entre eux achetant mensuellement plus de deux produits. Et les achats sont plutôt identiques à des achats en magasin, 40.1% des acheteurs dépensant plus de 50 000 wons (environ 32 euros) sur la toile (pour une moyenne de 42 900 wons).
Les « consommateurs en ligne » sont tout comme les consommateurs « ordinaires », des fans de mode vestimentaire. 63.7% des achats en ligne portent sur des vêtements, chaussures et autres accessoires. En deuxième position, on retrouve les produits musicaux (40.3%) puis tout ce qui est vidéo (31.7%), les Coréens n’hésitant pas à dépenser quelques milliers de wons pour écouter de la musique ou voir un film haute résolution sur Internet. Les produits cosmétiques (30.4%) et les réservations de tickets de cinéma, concerts, voyage, etc. (27.5%) ferment le top 5 des produits les plus consommés sur Internet en Corée. Et la raison pour laquelle ils multiplient leurs achats sur la toile est simple : 52% n’ont jamais connu de véritables problèmes lors d’un achat. Parmi les 48% ayant eu à se « plaindre », 30.3% dénoncent une lenteur dans la livraison, 10.6% ont reçu le mauvais produit ou un produit défectueux et 10.1% n’ont pas apprécié le service clientèle.

e-commerce 2009 Corée du Sud

Les canaux de distribution en ligne
Il existe différents moyens de vendre sur la toile en Corée du Sud. Comme dans le monde « réel », les petits commerçants vendent toutes sortes de produits dans le « virtuel », mais restent en marge des géants de la distribution en ligne. Horizontalement, quatre portails clés se partagent ce que l’on appelle l’« open market » : Gmarket et Auction (qui appartiennent à Ebay), 11st (qui appartient à l’opérateur SK Telecom) et Interpark. Ces sites vendent tout ce que vous pouvez imaginer : informatique, accessoires, vêtements, agroalimentaires, automobiles, fleurs, ameublements, billetterie, etc. Outre ces portails multi-spécialistes, les grands magasins et les galeries marchandes sont extrêmement actifs sur le réseau : Hyundai (hmall.com), Lotte (lotteimall.com), Shinsegae (mall.shinsegae.com), Galleria (galleria.co.kr), I’Park (iparkmall.co.kr), etc. Ceux-ci sont davantage spécialisés dans la mode vestimentaire, la maroquinerie et l’ameublement. Enfin, les hypermarchés investissent activement la toile coréenne depuis quelques mois. Tous les centres commerciaux sont en ligne aujourd’hui : Emart, Lotte Mart et Home Plus Tesco. La donne a fortement changé depuis l’apparition des smart-phones qui offrent un accès à l’Internet où que l’on soit. Les distributeurs présents sur Internet étudient actuellement les nouveaux moyens de promotion et de ventes de produits par l’intermédiaire de ces équipements.

Basé sur les « Statistiques de l’enquête sur l’utilisation d’Internet 2009 », document publié par la KISA (Korea Internet & Security Agency)

Par Clément Charles
Journaliste pour Corée Affaires

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.