Branding France : Parce que la France, c’est aussi ça…

2011 May 23

« Nous avons atteint un niveau inacceptable » a lancé Serge Boscher, le chef de l’agence Invest in France en visite à Séoul, à propos des investissements coréens en France comparés aux investissements français en Corée.

Devant les médias locaux, il n’a pas caché son mécontentement de ne compter que 30 sociétés coréennes dans l’hexagone contre plus de 200 françaises dans la péninsule sud-coréenne. Il ne comprend pas ce déséquilibre : « la France n’a jamais été aussi attractive qu’aujourd’hui pour attirer les investisseurs étrangers ».

Derrière son image de luxe, de tourisme, de vin et de fromage, la France a du mal à faire venir des spécialistes de la recherche et du développement dans des secteurs de pointes comme l’électronique, les biotechnologies ou les énergies, des domaines dans lesquels la Corée du Sud rayonne. En présidant le sommet du G-20 cette année, peu de temps après la Corée, la France a l’opportunité de se montrer sous un nouveau jour en Corée du Sud, celui d’une France pas seulement cantonnée au luxe et à la gastronomie, mais celui d’une France maîtrisant les industries de pointe, que ce soit dans la chimie, la construction, l’énergie ou les services.

« Pour rappel, la France c’est 39 entreprises dans le classement des 500 plus grandes fortunes, contre 37 pour l’Allemagne et 29 pour l’Angleterre » rappelle Serge Boscher, qui souligne également les liens forts existant entre la France et les pays d’Afrique et du Moyen-Orient, des marchés culturellement difficiles à approcher, ce que la Chine a compris en choisissant l’hexagone comme base pour conquérir ces marchés. Le thème du dernier magazine Corée Affaires portait d’ailleurs sur ce sujet : La France dans le rêve Koreafrica.

Bref, c’est pour toutes ces raisons que depuis mi-2010, la Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne (FKCCI) a lancé son projet “Branding France“, un portail en ligne qui a pour objectif de promouvoir l’industrie française en Corée du Sud. Oui, en Corée du Sud ! Car ici, il n’est pas question de référencement sur Google, sur MSN ou sur Yahoo. En Corée, les moteurs Naver et Daum couvrent plus de 90% des recherches sur Internet pour une part de 1 à 2% pour Google seulement. Si la Chambre de commerce est avec coreeaffaires.com le premier site d’information en français sur les affaires franco-coréennes (sur les moteurs de recherches internationaux), elle devient au fil des semaines le premier site d’information en coréen sur les relations bilatérales avec son site blog.naver.com/francebiz (sur les moteurs locaux).

La FKCCI compte en 2011 plus de 200 entreprises membres, soit la quasi-totalité des entreprises françaises implantées en Corée du Sud. De fait, la Chambre capte l’information à sa source et a souvent la primeur devant les médias généralistes. Avec 20 Corée Affaires, plus de 240 articles déjà en ligne et des infos récurrentes sur les relations bilatérales, la Chambre est le premier vecteur d’information pour ces entreprises et entend utiliser tous ses outils de communication pour promouvoir l’hexagone au Pays du Matin Frais.

Il faut oublier la période Thomson (rejet par le gouvernement français du rachat du groupe Thomson par le coréen Daewoo en 1996), mettre de côté l’histoire des manuscrits royaux (actuellement retournés au gouvernement coréen) et ne pas se focaliser uniquement sur les secteurs – tourisme, luxe, gastronomie – qui font tant briller la France autour du globe. Avec l’accord de libre échange UE-Corée qui entrera en vigueur dans 5 semaines (1er juillet), le moment est venu de communiquer sur les grandes industries françaises : Alstom, Areva, Total, Airbus, Lafarge, Renault, Groupe PSA, Bolloré, Bouygues, etc.

SAGA Korea sur Naver suite à un article publié sur le portail coréen de Corée Affaires

Le projet Branding France permet à toutes ces entreprises ainsi qu’aux organisations clés (clusters, ministères, ONG, etc.) d’utiliser le portail d’information de la FKCCI pour communiquer sur leurs activités (signature d’un accord, lancement d’un produit, visites officielles, etc.) et d’apparaître en première position sur les portails coréens. Le cas de SAGA Korea est un exemple parmi tant d’autres.

 

RÉFÉRENCEMENT | VISIBILITÉ | EFFICACITÉ

Branding France vous fait gagner du temps, de l’argent
et développe votre image en Corée !

Contactez la FKCCI pour diffuser votre actualité (c.charles@fkcci.com)

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.