Renault Samsung Motors lance la All-New SM7

2011 September 22

La All-New SM7 de Renault Samsung Motors (Corée du Sud)

Après la New SM3 en 2009 puis la New SM5 en 2010, Renault Samsung Motors a dévoilé cet été la New SM7, une nouvelle version de sa plus imposante berline. Retour sur ce nouveau modèle développé au travers de l’expertise de l’alliance Renault-Nissan…

32 mois. C’est le temps qu’il aura fallu au constructeur pour développer ce nouveau modèle, des dessins à la production. Niveau investissements, Renault a misé 400 milliards de wons (environ 207 millions d’euros) en recherches et développements. Audacieuse, généreuse, luxueuse, confortable… les adjectifs ne manquent pas pour décrire la version 2011 de la SM7 au moment de sa sortie, sept ans après le premier modèle du genre. Poussée par un moteur VQ Nissan de troisième génération, la SM7 est disponible dans sa version 2.5 litres V6 à 190 chevaux et 3.5 litres V6 à 258 chevaux. Elle propose un rapport 6 vitesses en boîte automatique avec une fonction en rapports manuels.

Pour Jae-Yong Koh, Product communications team chief chez Renault Samsung Motors, la All- New SM7 est « une berline européenne de prestige offrant à la fois un confort ultime et un grand plaisir de conduire avec le mode sport ou la boîte de transmission semi-automatique, une première pour ce type de voiture ». Le tout à des tarifs entre 30.5 et 35 millions de wons pour le moteur 2.5 litres et dans la tranche 34.4-39.1 millions de wons pour le 3.5 litres. Si Renault Samsung Motors mentionne rarement des objectifs de vente lors de lancement, le groupe se félicite d’avoir « dépassé les 4 000 unités vendues seulement quatre semaine après le lancement des précommandes ». Et concernant l’avenir ? « Après le QM5 puis le renouvellement de la gamme SM, Renault Samsung Motors planche sur les véhicules électriques pour une production à partir du mois de décembre 2012 et un modèle d’entrée de gamme pour début 2013 » annonce Jae-Yong Koh.

Jean-Marie Hurtiger, président de Renault Samsung Motors, qui signe avec la All-New SM7 son dernier projet dans la péninsule sud-coréenne, souhaite également un avenir radieux à RSM. En effet, si les challenges restent nombreux pour le groupe, M. Hurtiger prévient qu’il « faut dès maintenant préparer le renouvellement et l’expansion de la gamme des produits RSM », et, au-delà de la gamme de véhicule, « pour suivre l’effort de modernisation de l’appareil industriel et de réduction des coûts ».

Par Clément Charles
Journaliste pour Corée Affaires

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.