Le 1er guide des Restaurants Français en Corée du Sud

2011 December 22

Par Clément Charles, rédacteur en chef

Soixante-douze. La Corée du Sud ne compte pas moins de soixante-douze restaurants attachés à la gastronomie française. Si une poignée est déjà bien connue de la communauté française établie en Corée, il en reste un grand nombre à découvrir.


C’est en 2009 que l’idée commence à germer. Philippe Li, alors président de la FKCCI, est le premier à évoquer la création d’un guide référençant les restaurants français en Corée. Soutenu par le Conseil d’administration de la Chambre composé d’hommes d’affaires, tous habitués des restaurants à consonance française, cette idée prend tout d’abord la forme de cette rubrique « Gastronomie et Saveurs » dans le Corée Affaires n.77, en janvier 2009. Au travers des témoignages de gourmets français et coréens, cette double-page met en avant un restaurant coréen ou français remarqué par un membre de la communauté. Mais Séoul change, évolue et le nombre croissant de restaurants originaux proposant de la gastronomie française incite la Chambre à passer à la vitesse supérieure.

Le 3 décembre 2011, presque trois ans plus tard, la FKCCI publie le premier guide des restaurants français en Corée du Sud, un livre édité en couleurs et en trois langues, référençant plus de 70 restaurants dont 24 optent pour une présentation sur double-page. De Séoul à Busan en passant par Daegu ou Chungju, vous découvrirez dans cette édition 2012 le meilleur de la cuisine française : ratatouille, gratin dauphinois, magrets de canard, foie gras, entrecôte, bouillabaisse, escargots, etc.

Ce guide se veut avant tout comme un guide pratique et exhaustif. Une attention toute particulière a été en conséquence portée sur la recherche de restaurants afin de ne pas mélanger italiens ou européens aux restaurants proposant de la vraie cuisine française. Le design a également eu une importance dans la réalisation de ce guide afin de donner un aperçu clair et pratique des établissements. Un plan de Séoul permet de géolocaliser les restaurants dans Séoul , Chungju, Daegu et Gyeonggi et des codes QR vous permettent d’enregistrer leur carte de visite (téléphone, adresse, navigation GPS) dans votre smartphone en quelques secondes. Le choix des trois langues permet enfin de cibler la plus large communauté possible.

Du petit bistrot caché dans une ruelle au milieu de hanoks au restaurant gastronomique au sommet d’un hôtel de luxe, ce guide référence, parmi les 72 restaurants recensés, vingt-quatre établissements sur double-page : A Table, A Table Bis, Bistrot de Yountville, Chez Joséphina, Continental, La Saison, L’amitié, Le Cochon, Le Panier Bleu, Le Saint-Ex, L’Espoir, Maison Kiwa, Mon École, Narvik, Paul, Pierre Gagnaire à Séoul, Salon de Choonja, Swell, Table 34, The Bistro, The Paris Grill, The Spice, The White Christmas et Wil restaurant. Une liste complète avec adresse et téléphone est disponible à la fin de la publication.

Tout allant très vite en Corée, nous avons d’ores et déjà constaté que le marché avait évolué depuis le lancement de ce guide. Entre les fermetures et les ouvertures, il ne fait nul doute que d’ici quelques années (mois ?), nous pourrions recenser une centaine de restaurants proposant le meilleur de la cuisine française en Corée. C’est pour cela que la Chambre a lancé dès la sortie du premier guide le projet d’une seconde version à paraître dans le courant du deuxième semestre 2012. Nous vous invitons à ce sujet à contacter la Chambre afin de partager vos idées (jh.chae@fkcci.com).

Comment obtenir ce guide ?
Contacter par email Joohyun Chae, assistante communication ou venez à la FKCCI (Grand Ambassador Seoul, 3e étage)
PRIX : 10,000 KRW

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.