L’Année France-Corée est aussi économique

2016 July 15

*Article publié en mars 2016

Par Laetitia Vallée

4 novembre 2015, le Président François Hollande lors de sa visite d’Etat à Séoul : « Depuis 10 ans, le développement des échanges entre la France et la Corée est très impressionnant, puisque nos échanges commerciaux ont augmenté de 50 % en 10 ans et les exportations françaises vers la Corée ont doublé ! Je veux féliciter tous ceux qui y ont contribué, notamment les organisations patronales coréennes et la chambre de commerce française. La France a également fait le choix de la Corée, nous sommes le deuxième investisseur européen en Corée avec près de 200 entreprises installées ici et sur tout le territoire coréen. Ces dernières emploient 28 000 personnes. Nous avons aussi noué des relations de confiance entre les grandes entreprises, à tel point que vous nous avez confié des domaines de haute sécurité ou de haut niveau technologique. Nous en sommes très fiers. »

Le Ministre français de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, et le Ministre coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, Yoon Sang-jick au Forum franco-coréen d'innovation industrielle en novembre 2014

Le Ministre français de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, et le Ministre coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, Yoon Sang-jick au Forum franco-coréen d’innovation industrielle en novembre 2014

Les chiffres cités par le Président français sont parlants : la France et la Corée, depuis 130 ans, ont établi des relations économiques fortes et dynamiques, portées d’une part par des partenariats entre grandes organisations françaises et coréennes : Renault et Samsung, Lafarge et Halla Cement, Total et Hanwa, pour n’en citer que quelques-uns. Plus récemment, la signature de nouvelles collaborations témoigne du dynamisme et de la pérennité de nos relations. Notons par exemple le MoU entre le groupe Pierre&Vacances et la ville de Busan, ou encore, en décembre dernier, celui entre le groupe Faurecia, fabricant français de composants et équipements automobiles, et la province du Gyeonggi et la ville de Yongin.

Le Président François Hollande en visite d’Etat en Corée le 4 novembre 2015

Le Président François Hollande en visite d’Etat en Corée le 4 novembre 2015

D’autre part, la relation bilatérale est animée par un réseau de multiples PME et d’entrepreneurs dont le dynamisme est sans cesse porteur de nouvelles opportunités : Asiance, Direct Optique, Erborian, IT Concept, etc. Tourisme, aéronautique, transport, santé, cosmétiques, commerce international : les échanges bilatéraux touchent à une grande variété de secteurs et reflètent les synergies et la complémentarité de nos stratégies, résolument tournées vers l’avenir. « C’est la stratégie pour l’innovation qui nous unit. Nous voulons encourager la créativité sous toutes ces formes, en termes de design, de mode, dans les domaines culturels, artistiques, mais aussi industriels, logistiques, technologiques », annonçait François Hollande. L’Année France-Corée sera donc aussi économique.

D’une part, par l’intensification du dialogue bilatéral aux plus hauts niveaux. Les visites de haut niveau qui la rythment déjà, et continueront de le faire tout au long de 2016 (dont la Présidente Park Geun Hye à Paris), sont en effet porteuses de nouvelles perspectives : l’inauguration du French Tech Hub et le lancement du French Cast lors de l’ouverture de l’Année de la France en Corée, l’ouverture du Club sport avec Patrick Kanner en février pour promouvoir la filière sportive française dans le cadre des JO de Pyeongchang. La visite présidentielle s’est traduite par la mise en place d’un plan d’action destiné à renforcer le partenariat global du XXIe siècle dans 11 domaines ainsi que de nouveaux accords pour Airbus et entre Airbus Helicopters et la Korean Aerospace Industries.

Les années croisées seront aussi force de promotion, des moments de rencontre et d’échange au travers de ses événements, comme le Forum des leaders le 24 mars ou la série de forums économiques franco-coréens. Ainsi le deuxième forum franco-coréen d’innovation industriel à Bercy en novembre dernier a-t-il été le théâtre d’un nouveau partenariat franco-coréen : Arkamys et Mando Hella Electronics ont signé un MoU pour développer des boîtiers de synthèse sonore pour les véhicules électriques et hybrides. Gardons aussi un œil sur la French Tech Seoul, belle initiative de soutien à l’innovation et aux start-ups (RDV p. 43 pour en savoir plus).

France-Korea High Level Business Club le 18 septembre 2015

France-Korea High Level Business Club le 18 septembre 2015

La FKCCI et ses Membres, piliers de la relation économique franco-coréenne, seront au cœur de l’émulation créée par l’Année. « Sur le plan économique aussi, les Coréens n’ont pas une vision complète de toute la richesse de l’activité française. C’est sur ce point que la FKCCI s’efforce d’agir au travers d’événements comme le Sustainable City Seminar en juin 2015 par exemple : réactualiser et diversifier notre image. L’Année France-Corée sera l’occasion de renforcer nos actions. », explique David-Pierre Jalicon, président de la Chambre. La FKCCI prévoit ainsi une plateforme web promouvant la présence française en Corée, au travers d’infographie, de cartographie et de vidéo notamment.

Restons connectés sur le site de la FKCCI, qui vous informe des actualités économiques de l’année, et sur anneefrancecoree.com ! Avec ce dossier consacré à l’Année France -Corée, Corée Affaires se penche en détails sur quelques grands axes du programme : la French Tech Seoul, l’éducation, la mode et le cinéma.

FacebookTwitterLinkedInEmail

Comments are closed.