Premier Dialogue entre les CCI étrangères et le Président Moon à la Maison Bleue

2019 April 2

Dérégulation, manque de transparence, quotas d’immigration, procédures d’appel d’offre… Autant d’enjeux auxquels font face les entreprises étrangères en Corée, qui n’ont souvent pas les moyens de les soulever auprès des décideurs. Ce dialogue de haut-niveau permet ainsi à la FKCCI de faire entendre leur voix. Des représentants de 56 entreprises étrangères et de neuf organisations professionnelles ont assisté à cette réunion tenue au Cheong Wa Dae le 28 mars 2019. Parmi les invités, le Président de la FKCCI, David-Pierre Jalicon, a représenté les intérêts économiques de la France.

C’est la première fois au cours du mandat de Moon Jae In que le Président Coréen invite les représentants des entreprises étrangères. Le médiateur des investissements étrangers, Kim Sung Jin a promis que ce dialogue deviendrait un rendez-vous annuel. Les Chambres de Commerce et d’Industrie étrangères en Corée accueillent chaleureusement ce canal de communication de haut-niveau qui leur permet de prendre connaissance des politiques du gouvernement, d’exprimer leurs préoccupations et de suggérer de nouvelles idées pour améliorer la confiance des entreprises. Malgré l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et la Corée en 2011, les problématiques d’accès au marché local restent au cœur des préoccupations des entreprises étrangères. Au cœur des thématiques abordées : la dérèglementation et les « sandboxes », la question des quotas d’immigration et la prévisibilité de l’environnement économique.

Le Président Moon a présenté sa vision concernant les ambitions de croissance de la Corée, alimentées notamment par l’innovation mais également l’inclusion sociale. Pour relancer cette croissance, il est nécessaire de revoir certaines règles, processus et règlementations qui peuvent être contraignants en Corée du Sud. A ce sujet, le Président Moon a insisté sur le concept de « flexisecurité », originaire du Danemark, qui combine la flexibilité du marché du travail dans une économie dynamique et la sécurité des employés. Il a également suggéré des solutions qui permettraient de simplifier le cadre règlementaire et d’améliorer la prévisibilité des règlementations.

Pour conclure, le Président Moon a promis un soutien accru aux entreprises étrangères. « L’économie sud-coréenne s’est développée à l’aide des entreprises étrangères et continuera ainsi à l’avenir. Notre succès constituera un soutien précieux pour le développement économique de la Corée du Sud et ce dernier offrira de nombreuses opportunités professionnelles à vous tous ! » a-t-il déclaré.

Sur ces paroles encourageantes, les Présidents des Chambres de Commerces et d’Industries, dont David-Pierre Jalicon, ont indiqué qu’ils joueraient un rôle majeur dans l’expansion des investissements étrangers en Corée et dans l’amélioration de l’environnement économique au bénéfice mutuel des entreprises européennes et coréennes. Le contexte est favorable entre le France et la Corée, suite à la visite du Président Moon en Octobre 2018 en France et d’une éventuelle visite retour à venir du Président Macron en Corée du Sud. La balance commerciale des deux pays continue de croître pour la 4eme année consécutive. La présence de la France en Corée est significative et diversifiée avec 200 entreprises représentant 24 700 emplois pour un total de 4,2 milliards d’euros d’investissements directs dans le pays.

 

 

Comments are closed.