Le Comex 40 du MEDEF part à la découverte de la Corée pour la première fois

2019 October 18

Le 16 octobre, la Chambre de commerce franco-coréenne a accueilli une délégation du Comex 40 de MEDEF International, la représentation internationale du réseau leader des entreprises françaises.

Le Comex 40 du MEDEF part à la découverte de la Corée pour la première fois - Chambre de Commerce

Découverte du marché coréen, études des bonnes pratiques, renforcement des liens bilatéraux et de nombreuses rencontres avec les interlocuteurs incontournables de l’écosystème franco-coréen des affaires : tels étaient les objets des 3 jours de visite de la délégation, qui représentait un éventail large de secteurs et territoires français.

Il s’agit de la première fois que le Comex 40 se rend au Pays du matin calme. Lancé en février 2019, cet organe non-statutaire composé de 23 femmes et 22 hommes dirigeants rattaché à la Présidence du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux, a pour objectif de réfléchir aux grands enjeux sociétaux en anticipant leurs impacts sur les entreprises. Pour Fabrice Le Saché, porte-parole, vice-Président du Medef : « L’anticipation est une exigence pour demeurer pertinent dans un monde en constante mutation. [Le Comex 40] contribue à affermir la place d’une nouvelle génération de dirigeants engagés. ».

A la chambre de commerce franco-coréenne, leur rencontre avec David-Pierre Jalicon, président de la FKCCI, a permis de présenter la communauté d’affaires entre les deux pays et dessiner les grands enjeux économiques actuels de la Corée. Pour Fabrice Le Saché en effet, « le réseau international de nos CCI est une force pour nos entreprises ». Par ailleurs, le choix de la Corée n’est pas anodin pour ce premier voyage d’étude : le pays a l’expérience d’une croissance économique sans précédent par un modèle qui a fait ses preuves.

Au programme de la visite également, la délégation a rencontré les entreprises françaises établies en Corée telles que BNP Paribas, Renault Samsung Motors et l’agence digitale Asiance, pour comprendre les facteurs clef de succès. Avec la French Tech Seoul notamment, les discussions ont mis en avant la capacité de la Corée à créer des champions numériques et investir massivement dans les infrastructures 5G et l’IA.

Enfin la délégation a pu rencontrer les institutions françaises et coréennes dont l’Ambassade de France et le MOTIE, ainsi que son homologue, KITA (Korea International Trade Association) et son vice-président Han Jin Hyun, avec qui une relation d’amitié s’est tissée au fil des années. Dans ce cadre, une table-ronde avec les groupes tels que LG Chem ou SD&T a permis à la délégation de mieux connaître leur stratégie, la structure du tissu industriel coréen et leur intérêt pour le marché français. Le sujet de la responsabilité sociale en entreprises a également été abordé avec consensus sur le fait que la recherche de profit ne doit pas être le seul objectif poursuivi par les acteurs économiques. Sur la coopération franco-coréenne en citant le projet de véhicule autonome Dangun, les deux partis ont conclu que les spécificités des deux pays, diversité pour la France, et créativité pour la Corée (les dépenses de R&D en Corée dépassaient 60 Mds$ en 2018), étaient complémentaires et promettaient de belles perspectives pour l’avenir.

Comments are closed.