Forum 2016 France Corée : les nouveaux vecteurs de l’économie créative

2016 October 14
Comments Off
by Corée Affaires

forumfrance2016

Alors que la France et la Corée célèbrent le 130e anniversaire de leurs relations diplomatiques, le partenariat entre les deux pays trouve une nouvelle dimension avec l’importance croissante de l’innovation et des nouvelles technologies.
Les modes de consommation évoluent également à grande vitesse. La France est toujours en pointe en Corée dans ce domaine, alors que la Corée devient un pays inspirateur en matière de tendances. Les programmes d’échanges académiques et universitaires qui se multiplient permettent par ailleurs l’émergence d’une nouvelle dynamique.
Le Forum France Corée permettra de faire comprendre quels sont les nouveaux vecteurs de l’économie créative et en quoi ils contribuent à transformer la nature des échanges entre la France et la Corée.

Pour vous inscrire, consultez le formulaire d’inscription et le programme du Forum ici.

FacebookTwitterLinkedInEmail

“France, a hub for Africa”

2016 October 14
Comments Off
by Corée Affaires

dpj-conf

La conférence “France, a hub for Africa” a eu lieu le 14 octobre avec la participation de David-Pierre Jalicon, le président de la FKCCI. Cette conférence a réuni les acteurs les plus influents de la coopération économique entre l’Afrique, la France et la Corée et leur a permis d’échanger sur les différents enjeux économiques en Afrique.

FacebookTwitterLinkedInEmail

L’endettement de la Corée

2016 October 13
Comments Off
by Corée Affaires

Par Christophe Bonneau, pour le service économique de l’ambassade 

L’endettement coréen (dette publique, dette externe, dette des ménages et dette des entreprises) ne présente pas à ce jour de risque systémique. Le niveau de dette publique est faible et l’endettement externe est en diminution ; quant à l’endettement des ménages et des entreprises, s’il est en hausse, les cas de défauts demeurent limités. Le vieillissement rapide de la population coréenne pourrait toutefois remettre en cause l’équilibre des finances publiques et aggraver le niveau d’endettement déjà élevé des ménages. La concentration croissante de la dette dans des entreprises peu ou pas rentables appelle aussi une vigilance.

  1. L’endettement coréen ne présente pas à ce jour de risque systémique

Selon les observateurs internationaux, les niveaux actuels de dette en Corée ne menacent pas la stabilité du pays. Le FMI et l’OCDE, dans leurs rapports les plus récents, n’identifient pas de risque systémique majeur lié à cette dette. L’endettement public est faible en Corée (36% du PIB), donnant des marges de manœuvres budgétaires importantes au pays ; l’endettement des entreprises est globalement raisonnable (ratio d’endettement sur PIB de 106%), et l’endettement des ménages, s’il est élevé (164% du revenu disponible), demeure associé à un risque de défaut faible.

L’endettement externe de la Corée est en diminution depuis la crise de 2008. Le montant de la dette de court-terme est  retombé de 190 Md USD en septembre 2008 à moins de 110 Md USD en décembre 2015. Il est désormais plus de trois fois couvert par les réserves de devises de la Corée, qui ont presque doublé sur la période, passant de 200 à 368 Md USD. Le montant total de la dette extérieure est retombé pour la première fois depuis 2010 sous le seuil des 400 Md USD (397 Md USD en décembre 2015). Si la Corée a par le passé été vulnérable aux chocs extérieurs, avec des épisodes de fuite des capitaux et de dépréciation rapide du won en 1997 et 2008, elle semble  désormais mieux protégée face à de tels risques, car moins dépendante des financements extérieurs.

  1. L’équilibre des finances publiques coréennes est menacé par le vieillissement rapide du pays

L’endettement public de la Corée est l’un des plus faibles de l’OCDE ; à 38% du PIB en 2015, contre 96% en France, 111% en moyenne dans l’OCDE et 226% au Japon. Si les finances publiques coréennes ont été déficitaires en 2012, 2013 et 2014, la croissance soutenue du PIB sur cette période a permis d’en contenir la répercussion sur le taux d’endettement, qui n’a progressé que de 6,5 points en 5 ans. En 2015, la Corée a renoué avec une situation budgétaire excédentaire.

Toutefois, le vieillissement accéléré de la population met à l’épreuve le modèle coréen de finances publiques, jusqu’à présent fondé sur une faible fiscalité, un faible niveau de dépenses publiques et un budget globalement à l’équilibre. Dès l’année 2017, la population active coréenne devrait amorcer un déclin, ce qui exercera à la fois une pression à la baisse sur les recettes fiscales (du fait du tassement de la croissance potentielle coréenne à prévoir) et surtout une pression à la hausse sur les dépenses sociales. Ces dernières sont déjà passées de 6,5% du PIB en 2005 à 10,6% en 2014, ce qui reste le 3e ratio le plus faible de l’OCDE, mais elles pourraient représenter jusqu’à 29% du PIB d’ici 2060 si la tendance actuelle se poursuit. Le fonds de pension national coréen NPS passerait dans ces conditions de sa situation actuelle d’excédent (+3,3% du PIB en 2015) à un déficit équivalent à 4,1% du PIB en 2060.

endettement des ménages, Corée

       3. L’endettement des entreprises est concentré dans des poches de vulnérabilité

L’endettement des entreprises coréennes demeure globalement raisonnable selon le FMI et l’OCDE, mais il continue d’augmenter. Le ratio moyen d’endettement sur fonds propres, de 134% en 2014, est globalement en baisse. Rapporté au PIB, en revanche, l’endettement des entreprises coréennes croît fortement, avec +20 points en 8 ans, à 106% en 2015. Cet endettement a tendance à se concentrer dans les secteurs mis en difficulté du fait de la baisse des exportations coréennes, du ralentissement de la croissance mondiale et/ou de l’intensification de la concurrence chinoise, tels que les chantiers navals, le transport maritime, l’aciérie et la construction. Dans ce contexte, le taux annuel de défaut sur la dette a atteint 0,19% en 2014, son plus haut niveau depuis 2001.

La concentration de l’endettement dans des entreprises structurellement non-rentables et des secteurs en difficulté pourrait peser sur le bilan de certaines banques privées et surtout publiques. Presque 20% de la dette des entreprises coréennes est en effet due par des entreprises dont la profitabilité est négative (soit le 2e plus haut taux d’Asie), ce qui oblige de manière croissante les banques à se porter à leur secours. Les lourdes pertes enregistrées par le groupe DSME (4,3 Md USD en 2015) ont ainsi nécessité en octobre 2015 un plan de sauvetage de 3,7 Md USD mené par les banques publiques KDB et Kexim. En décembre 2015, le gouvernement a décidé la création d’un fonds de 1,2 Md USD, porté notamment par la KDB, afin de venir en aide au secteur du transport maritime.

  1. L’endettement des ménages, à 164% du revenu disponible, pèse sur la consommation

L’endettement des ménages coréens est élevé, mais le risque de défaut de paiement demeure faible. Les ménages coréens sont en moyenne endettés à hauteur de 164% de leur revenu disponible[1], contre 126% en moyenne dans l’OCDE. Cet endettement représente 88% du PIB. En parallèle de la hausse de la dette des ménages, il faut noter celle, comparable, des actifs immobiliers détenus par les ménages, témoignant d’un endettement généré par l’immobilier et non par des dépenses de consommation courante. Au total, les cas de non-remboursement par les ménages demeurent faibles, avec un taux de défaillance de 0,42% à fin 2015.

L’endettement des ménages freine la relance, souhaitée par les pouvoirs publics, de la consommation privée, les Coréens allouant une part croissante de leurs revenus au paiement de leurs intérêts, et non aux achats courants. Les baisses successives du taux directeur en 2014 et 2015 (de 2,5% à 1,25 %) et l’assouplissement des conditions d’accès au crédit hypothécaire[2] ont stimulé la croissance du crédit aux ménages (+10% en 2015 contre +6% en 2012), mais leurs effets sur la relance de la consommation ont été limités à l’immobilier (+19% de transactions en 2015, contre 2% d’augmentation de la consommation privée).

En outre, l’endettement des ménages a tendance à se concentrer chez les populations les plus vulnérables : seniors et travailleurs non-réguliers, aggravant encore leur précarité. A titre d’exemple, la dette des plus de 60 ans s’élève en moyenne à 73% de leurs actifs financiers, soit 9 points de plus que le ratio national (64%) et plus de 3,5 fois le ratio américain ou allemand (20%). Ce phénomène devrait s’intensifier avec le départ à la retraite de la génération des baby-boomers[3], les retraités se voyant souvent contraints de s’endetter en raison de la faiblesse des revenus de pensions.

Face à cette situation, le gouvernement coréen a lancé à l’été 2015 un plan d’assainissement de l’endettement des ménages, mais l’environnement de taux bas limite son efficacité. Ce plan s’appuie notamment sur des incitations des banques pour faire diminuer la proportion des prêts à taux variables (64%), au profit de ceux à taux fixe, et de promouvoir des prêts dont les mensualités incluent non seulement les intérêts mais également une fraction du principal de la dette (amortized loans). A ce jour, les taux d’intérêts coréens demeurent bas, mais leur progression, en cas de remontée des taux de la FED, pourrait avoir un impact négatif sur les finances des ménages et le dynamisme de la demande intérieure.

Pour en savoir plus sur l’actualité économique coréenne, rendez-vous sur le site de la FKCCI.

FacebookTwitterLinkedInEmail

Rencontre avec Stella Yoon, nouvelle Secrétaire Générale de la FKCCI

2016 October 12
Comments Off
by Corée Affaires

Secrétaire générale, FKCCI

Après deux ans à la tête de la Chambre de commerce franco-coréenne, Lucas Boudet a cédé sa place en août dernier à Stella Yoon, précédemment directrice du service d’appui aux entreprises de la FKCCI.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours jusqu’à votre arrivée au secrétariat général de la FKCCI ?

J’ai un parcours complètement biculturel, puisque j’ai grandi entre la Corée, jusqu’à mes 16 ans, et la France, où j’ai vécu 14 ans. J’y ai fait mes études secondaires et universitaires en France, puis j’ai travaillé dans des sociétés françaises et coréennes à Paris. Cette biculturalité me permet de naviguer aisément dans un environnement franco-coréen.

J’ai rejoint la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Coréenne à Séoul en 2010, au sein de l’équipe Appui aux entreprises, dont j’ai ensuite pris la direction ces cinq dernières années. Avec l’équipe, nous avons développé le chiffre d’affaires du département de 500% en cinq ans, et ouvert le business center, qui peut accueillir aujourd’hui 15 postes de travail.
J’ai aussi beaucoup mis l’accent sur la mise en place de partenariats avec les institutions coréennes afin de développer le réseau local. J’ai initié le premier MoU avec le COEX en 2010, qui s’est ensuite ensuivi d’une série de partenariat que vous pouvez retrouver sur notre page Nos Partenaires.

Grace à cette expérience au sein de la Chambre, je connais bien ses activités et ses membres dont je m’efforcerai de renforcer le dynamisme en tant que secrétaire générale.

Quelles sont les orientations que vous souhaitez insuffler à la FKCCI ?

La Chambre fait déjà preuve d’un dynamisme que je souhaite bien sur maintenir : avec une équipe d’une quinzaine de personnes, nous organisons de grands projets et événements, et continuerons à le faire.
Je souhaite continuer à développer la visibilité de la Chambre auprès des institutions et de la presse locale, afin d’assurer son ancrage et sa capacité à répondre aux problématiques de ses membres. Il s’agit notamment de promouvoir l’attractivité économique française auprès des entreprises et acteurs coréens. Développer le business center, afin d’accroître notre capacité d’accueil et la promotion des PME et start-ups françaises en Corée, fait partie de mes priorités.

FacebookTwitterLinkedInEmail

La France en Corée, à l’honneur en ce mois d’octobre

2016 October 11
Comments Off

Dans le cadre de l’Année de la France en Corée, la France, de la robotique au cinéma, sera à l’honneur de nombreux salons et événements en Corée ce mois-ci ! Notamment :

robotworld-affiche-2016

Du 12 au 15 octobre 2016, la France est l’invitée d’honneur d’un des salons de référence en robotique, Robotworld ! Un pavillon France composé d’une dizaine d’entreprises innovantes permettra aux spécialistes de montrer le savoir-faire français en matière de robotique. La participation française au salon s’inscrit également dans le cadre du lancement en mars 2016 du French Tech Hub de Séoul, structure d’appui aux meilleures entreprises françaises souhaitant développer leurs activités et/ou des partenariats technologiques avec la Corée. Cet événement est inscrit dans le programme officiel de l’Année France-Corée  2015-2016.

africa-2016

Concernant le secteur économique, la conférence « France, a hub for Africa » organisée par Business France à Séoul le 14 octobre 2016, proposera des solutions novatrices pour stimuler l’économie africaine. De nombreux acteurs influents de la coopération économique entre l’Afrique, la France et la Corée seront réunis pour partager leur expertise. Cliquez pour voir l’invitation.

Le 26 octobre 2016, le service économique de l’Ambassade de France en Corée organise le Forum franco-coréen des industries innovantes. Pour sa 3ème édition, le forum met à l’honneur les collaborations innovantes entre les entreprises coréennes et françaises. Les discussions seront centrées autour de 3 thèmes : l’E-learning, les technologies sans-contact et l’énergie. Retrouvez le planning de ce forum qui est inscrit dans le programme officiel de l’Année France-Corée  2015-2016.

biffLa France sera également à la 21ème édition du plus grand festival asiatique du cinéma, le Festival du Film de Busan. Du 6 au 15 octobre 2016, la France présentera un total de 50 films, produits et coproduits par des réalisateurs français. Une délégation artistique française sera aussi sur place pour échanger sur le cinéma français avec le public coréen.

 

 

Etudes supérieures Annee France-Coree

Le 16 octobre 2016, 38 établissements français d’enseignement supérieur (universités, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, écoles d’art, etc.) participeront au salon “Etudier en France”, afin de présenter aux étudiants coréens leur offre de formation. Des séminaires thématiques seront également organisés afin de permettre aux entreprises françaises de rencontrer les étudiants coréens désireux de se rendre en France. Cet événement est également inscrit dans le programme officiel de l’Année France-Corée 2015-2016.

 

 

 

 

Pour ne rien rater de l’actualité franco-coréenne, consultez le site de la FKCCI

FacebookTwitterLinkedInEmail

Grand Gala 2016 : Impressive Normandy

2016 October 10
Comments Off
by Corée Affaires

 

gala 2016, fkcci

Le samedi 10 décembre 2016, le Grand Hyatt de Séoul accueillera le Gala annuel de la FKCCI qui, une fois de plus, vous transportera le temps d’une soirée dans un univers unique, reflet de la richesse culturelle française.

Cette année, le gala vous fera voyager en France, destination la Normandie. Entre tradition et modernité, spectaculaire par ses paysages naturels, la Normandie est une région emblématique pour la France. Elle est à la fois un berceau de culture française, inspiration des grands impressionnistes, mais elle est également au cœur de l’innovation et du dynamisme français. Cette 27e édition du Gala, sous le thème « Impressive Normandy », naviguera au travers de la richesse de cette grande région française : gastronomie, culture et impressionnisme, puissance économique et force d’innovation. 

Le chanteur français Corson viendra animer la soirée. Originaire de Thionville, Corson est chanteur-compositeur-interprète, à la voix singulière et saisissante. Son premier contact avec le public coréen s’est fait en 2006, lors de la tournée asiatique de   «Roméo et Juliette, de la haine à l’amour ». Aujourd’hui, il occupe le devant de la scène avec un univers pop bien à lui, où il fait cohabiter pop rock et chant lyrique.

Tenu chaque année depuis 1989, le Gala de la FKCCI est devenu l’un des événements les plus attendus et incontournables pour les cercles d’affaires franco-coréens. Constituant une vitrine majeure de la France en Corée du Sud, il réunit chaque année plus de 800 convives ; chefs d’entreprises, personnalités politiques, célébrités, artistes, journalistes… Fortement médiatisé, le Gala est une opportunité unique pour les entreprises et autres institutions d’accroître leur visibilité et de promouvoir leur marque tout en faisant de nombreuses rencontres et profitant d’une soirée hors-du-commun. Cette année, le  Gala marquera également la clôture de l’Année France-Corée 2015-2016 en tant qu’événement labellisé. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page du Gala 2016!

FacebookTwitterLinkedInEmail

Découvrez “De l’Infini au centre” de Jocelyn Akwaba-Matignon

2016 October 7
Comments Off
by Corée Affaires

Année France Corée Exposition KF Gallery

Pour célébrer les 130 ans de relations diplomatiques entre la France et la Corée, la Korea Foundation et l’Ambassade de France en Corée vous invitent à découvrir le paysage culturel français à travers les œuvres d’art de l’artiste guadeloupéen Jocelyn Akwaba-Matignon. Ses oeuvres soulignent la richesse de la diversité culturelle, ethnique et historique de la France et ses territoires d’Outre-Mer. Découvrez “De l’Infini au centre” du 7 au 26 octobre 2016 à la KF Gallery.

L’artiste peintre guadeloupéen né en 1961, titulaire du Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique, Jocelyn Akwaba-Matignon réalise régulièrement depuis vingt-cinq ans des expositions ici et ailleurs où il dévoile sa recherche artistique sur les multiples facettes de ses origines. Son parcours triangulaire (Europe-Afrique-Amérique) à l’image de son logo, une quête de l’Être, une recherche et un questionnement permanent sur la magie du monde et les mystères de la vie.

Jocelyn Akwaba-Matignon est un grand lecteur, il effectue aussi de nombreuses recherches sur la géométrie sacrée, les mythes de la Méso-Amérique, la spiritualité Amérindienne, la quête alchimique, la symbolique des nombres, la force de la Terre-Mère, le mystère des masques etc. Il s’intéresse à ce qui est voilé ou dévoilé par notre conscience ainsi qu’à l’illusion du monde visible. A travers son art, il nous emmène dans l’interstice du subtil et de l’indicible.

Pour en savoir plus, visitez les sites Internet de la Korea Foundation et de la FKCCI.

FacebookTwitterLinkedInEmail

Réservez un stand au salon “Etudier en France” le 16 octobre !

2016 September 6
Comments Off
by Corée Affaires

Etudes supérieures Annee France-Coree campus france

Alors que l’Année de la France en Corée s’achèvera à la fin du mois de décembre, plus de cent événements sont prévus à Séoul et dans le reste du pays pour la deuxième partie de l’Année, dans les domaines culturel, économique, académique, scientifique, sportif, gastronomique et touristique, afin de promouvoir la France dans sa diversité.

Le 16 octobre 2016, de 13h à 18h, 38 établissements français d’enseignement supérieur (universités, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, écoles d’art, etc.) participeront au salon “Etudier en France”, qui aura lieu au Novotel Ambassador de Gangnam à Séoul, afin de présenter aux étudiants coréens leur offre de formation.

Les étudiants coréens préalablement sélectionnés pourront s’entretenir individuellement avec les représentants des établissements. Des séminaires thématiques seront également organisés. Les entreprises françaises* ont la possibilité de réserver un stand et de participer aux séminaires thématiques afin de leur permettre de rencontrer les étudiants coréens désireux de se rendre en France.

Contactez Olivier Jarmoszko (olivier.jarmoszko@institutfrancais-seoul.com) pour plus d’informations.

(*10 entreprises seulement pourront participer.)

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

FacebookTwitterLinkedInEmail

Le cadeau parfait pour Chuseok

2016 September 2
Comments Off
by Corée Affaires

corporate gift chuseok wine
A l’occasion de la fête nationale de Chuseok, la FKCCI vous invite à célébrer à la fois la culture française et la culture coréenne en vous proposant un coffret contenant un somptueux set de verres à vin Chef&Sommelier ainsi qu’un Guide des vins a Seoul.

Depuis des années, la marque française Chef&Sommelier est réputée pour ses lignes œnologiques raffinées dédiées à la dégustation et au service du vin. La FKCCI vous propose un set de verres à vin de leur ligne “OPEN UP”, qui a reçu le Janus de l’Industrie, récompense de l’Institut Français du Design en 2006, à un prix exceptionnel de 50000 won.

Ce coffret contient également la troisième édition du “Guide des vins français à Seoul” qui met en lumière la passion commune de la France et de la Corée pour le vin en répertoriant une nouvelle fois les meilleurs endroits où déguster du bon vin à Séoul, pour votre plus grand plaisir. Ce guide vous accompagnera dans votre découverte de « l’art de vivre » français et de la gastronomie coréenne tout en vous apprenant à marier les différentes saveurs qui font la notoriété de ces deux pays.

FacebookTwitterLinkedInEmail

HCN diffuse TV5Monde et France24 à Seocho

2016 August 22
Comments Off
by Corée Affaires

L’équipe de Panda Media est heureuse d’annoncer la diffusion de deux chaines françaises, TV5Monde Pacifique et France24 en Corée du Sud, sur le bouquet numérique HCN (Hyundai Cable Network), qui a plus de 1,3 millions d’abonnés.

Les deux chaines seront disponibles depuis le 19 juillet, dans tout le district de Seocho, et donc dans le quartier français de Sorae, où se trouve notamment le lycée français.

TV5Monde est la chaîne francophone culturelle mondiale. Sa branche Pacifique diffuse les programmes en français, avec du sous-titrage en coréen pour la plupart des fictions et des documentaires. Elle sera disponible sur la chaine 450.

France24, chaine d’informations du groupe France Médias Monde, couvre l’actualité internationale 24h/24 et proposera ses programmes sur la chaine 446, en anglais.

Renseignements et abonnements :

– Appeler le 1877-8000 ou email lds1536@hyundaihmall.com (en anglais et coréen), et laisser son nom et son téléphone.

– Sur le site www.hcn.co.kr (en coréen). Détails en fichier joint avec photos (en français).

TV5 Monde : http://pandamedia.eu/fr/2010/10/12/tv5monde-2/
France 24 : http://pandamedia.eu/fr/2011/10/14/france24/

Dans tous les cas, un employé qui parle anglais rappellera pour s’occuper de l’abonnement.

Ce partenariat avec HCN est une nouvelle étape dans les relations audiovisuelles entre Corée et France, dans le cadre de la dynamique positive des échanges culturels de ces deux pays. Ce lancement, au cœur de cette “Année France-Corée” célébrant 130 ans de relations diplomatiques, est très prometteur pour les années à venir.

FacebookTwitterLinkedInEmail